Quartiers de Bordeaux

Bordeaux est certes constitué d’arrondissements comme pour Paris, cependant, on parle toujours des différents quartiers pour se repérer dans la ville. Chacun a un nom et englobe une zone assez précise souvent comprise entre deux artères principales ou deux rues. Nous commencerons donc par le plus vieux et souvent considéré comme le plus beau des quartiers bordelais.

Le quartier Saint Pierre

Situé au plein centre de Bordeaux, le quartier saint Pierre est le centre historique de la ville. Il est constitué de magnifiques petites ruelles, dont un certain nombre sont encore pavées. Saint Pierre est un haut lieu de la gastronomie bordelaise, ainsi nous pouvons découvrir une multitude de petits restaurants où l’on peut manger à tous les prix: pour gourmets et gourmands.

Vous pouvez remarquez sur la Place du Parlement de splendides façades, ainsi qu’une fontaine pour décorer le tout. Il est également possible de visiter l’Eglise Saint Pierre qui fut construite aux XVème et XVIème siècles à l’emplacement de l’ancien port gallo-romain.

Le quartier des Chartrons

Un très beau quartier qui longe la Garonne et qui fut autrefois très riche et très animé grâce au commerce du vin. Commerçants et négociants côtoyaient marins et ouvriers. Son nom est tiré du couvent des Chartreux construit au XVIIème siècle et fut le centre de la ville et de la vie anglo-saxonne et protestante. Avec la diminution du commerce fluvial, le quartier se vida pour laisser place aujourd’hui à des zones d’habitation calmes et à de nombreux antiquaires.

Une partie du quartier est d’ailleurs appelée « le village des antiquaires ». On peut y découvrir notamment le Musée des Chartrons et en descendant jusqu’aux quais de la Garonne, on peut aller visiter le Croiseur Colbert. Non loin de là, se trouve le CAPC, un centre d’art contemporain magnifique.

Le quartier Saint Michel

Séparé du quartier St Pierre par le cours Victor Hugo, le quartier St Michel est de loin le plus vivant et le plus coloré de la ville. De nombreuses populations s’y côtoient dans la plus grande harmonie: Espagnols, Portugais, Maghrébins, Français, et l’on peut manger et boire des produits de beaucoup de cultures différentes même avec un porte-monnaie peu rempli. Construit autour de la basilique Saint Michel, une église gothique érigée à la fin du XVème, et de la Flèche Saint Michel, le monument le plus haut de Bordeaux (114 mètres), ce quartier jouit d’une activité jeune et populaire. Tous les lundi matin, se tient sur la place un marché aux vêtements, le samedi matin il y a deux grands marchés: l’un aux Capucins, rue Elie Gintrac, et l’autre autour de la flèche St Michel. Le dimanche matin en revanche est réservé aux brocanteurs et antiquaires. Animation garantie.

Le quartier de la victoire

Haut lieu de la vie nocturne estudiantine, la Place de la Victoire est l’une des grandes places de Bordeaux.Elle est un point stratégique en forme de patte d’oie qui permet de se rendre dans toutes les directions: nord-sud-est-ouest. Le début de la rue Sainte Catherine commence avec le passage sous la Porte d’Aquitaine.

Le quartier des Grands Hommes

Un quartier assez huppé dans l’ensemble avec l’ancienne église dominicaine Notre Dame construite en 1684. On accède d’un côté sur la Place Gambetta, ancienne place Dauphine (1747), sur les Allées de Tourny, promenade aménagée en 1745 par l’intendant du même nom, et sur le cours de l’Intendance, un axe triomphal emprunté par de nombreux rois et chefs d’Etat. Sur la place de la Comédie, se trouve le Grand Théâtre.

Le quartier Sainte Croix

Autrefois un faubourg, ce quartier ne fut rattaché à l’enceinte de la ville qu’à partir du XIVème siècle. Sur la place Renaudel se trouve l’église romane Sainte Croix construite à la fin du XIème et au début du XIIème siècle. Cet établissement bénédictin dura jusqu’à la Révolution et est maintenant devenu tout simplement paroissial. Aujourd’hui, le cour du quartier se trouve placé à la limite des quartiers anciens, bâtis avant la fin du XVIIIème et les zones urbanisées au cours du XIXème et XXème.

L’histoire de Bordeaux
Le grand théatre place de la Comédie