Bienvenue au village du Bournat en périgord noir

Niché au coeur du Périgord, Le Bugue est un gros bourg dont l’histoire remonte au temps de Charlemagne. C’est là que le Village du Bournat a trouvé sa place naturelle. Le Bournat qui signifie “ruche” en occitan est le nom du lieu-dit depuis des siècles, quelques prés au bord de la rivière. Aujourd’hui, c’est un village dont on a l’impression qu’il a toujours existé à cet endroit, au couur d’un paysage typiquement périgourdin, sur la rive de la Vézère, cours d’eau qui nous relie à l’histoire des millénaires passés.
Car, si le Village du Bournat est un lieu de mémoire, il est dans le même temps une création contemporaine, le fruit d’une volonté ; celle de Paul-Jean Souriau, un collectionneur de pièces authentiques qui a voulu aller contre le temps. Lui, l’ingénieur, l’inventeur, a consacré une bonne part de son énergie et de sa curiosité à sauver des milliers d’outils, d’objets usuels, familiers. Un jour, il a voulu mettre à la disposition de tous la considérable collection privée construite au fil des années.

Pour la montrer mais surtout pour recréer les situations “concrètes” de l’utilisation des outils ou des objets de la vie quotidienne, aussi humble soit-elle. Ainsi, s’il célèbre le passé, le Village du Bournat n’est pas un musée. Il est une reconstitution scrupuleuse où le plaisir de découvrir se mêle à celui d’apprendre, dans la détente d’une promenade et la rencontre sans façon avec des artisans sympathiques, amoureux de leur métier et désireux de le faire connaître.
Dans ce livre, Dominique Lavigne rend compte avec intelligence de ce travail de reconstitution et nous restitue avec bonheur le plaisir que l’on a à déambuler dans les rues du Village du Bournat. Ici, la mémoire vivante d’une vieille civilisation rurale est comme un pont lancé du passé, un lien tissé entre les anciens et les jeunes.

Bienvenue au village du Bournat en périgord noir : la fête foraine au village