Les Cyclades en Grèce

Publié le : 10 juillet 20193 mins de lecture

Archipel de 56 îles, petites ou grandes, éparses dans les eaux bleues de la mer Egée, les unes sont connues aussi bien du grand public que de la « jet set » internationale et les autres pour ainsi dire ignorées du flux touristique contemporain. Tous ceux qui les ont visitées s’accordent à dire que ce sont de véritables petits paradis de vacances. Pétries de pierre, de lumière et de sel marin, elles s’étendent à l’est du Péloponnèse et au sud-est des côtes de l’Attique, s’étirant jusque vers Samos et Icaria et, au sud jusqu’aux limites de la mer de Crête. Selon la légende la plus répandue, elles doivent leur nom au cercle (« kyklos » en grec) qu’elles forment autour de l’île sacrée de Délos. Leurs attraits ont séduit les hommes depuis la plus haute antiquité à une époque où leur accès était extrêmement difficile.

C’est là que naquit une des civilisations les plus importantes qui prit leur nom : la civilisation cycladique (3000-1000 av JC). Les géologues attribuent la configuration actuelle des Cyclades à des bouleversements telluriques successifs ‘ séismes, explosions volcaniques ‘ qui firent s’effondrer dans la mer Egée de nombreuses étendues de terre ferme. C’est l’une d’elles qui auraient été, selon certains, l’Atlantide, ce fameux « continent perdu ». Surgissant des eaux bleues de la mer Egée, ces îles aux formes si variées, baignées d’une lumière éblouissante et parés de maisonnettes toutes blanches, font penser à des chevaux de pierre à la crinière dressée », comme le dit le poète Odyssées Elytis, prix Nobel.

Mais, par-dessus tout, les hommes qui les habitent porteurs d’une conception particulière de la vie, animent les ruelles étroites des villages et les sentiers de leurs campagnes, les chapelles innombrables, les moulins à vent, les pigeonniers ou les coteaux battus par les vents, constituant ainsi une part essentielle du charme de ces îles. Malgré leur caractéristiques communes ‘ mer, soleil, paysage, architecture ‘ chaque île conserve ses particularités, comme vous le constaterez en partant à la découverte de chacune d’elle, notamment Mykonos. Les Cyclades jouissent d’un climat méditerranéen, avec une température annuelle moyenne de 19° C. Les hivers y sont cléments et les étés frais grâce à l’action bienfaisante des fameux «meltèmes», vents du nord.

Pour plus d'informations : Le pittoresque et le charme de Mykonos

Plan du site