Place de la Bourse

Visite virtuelle de la place de la Bourse – Première brèche ouverte dans le rempart médiéval par l’intendant Boucher, la place Royale -devenue place de la Bourse- a été conçue et réalisée par le père et le fils Gabriel entre 1730 et 1755. Destinée à servir de grandiose décor à une statue monumentale du roi Louis XV, elle sera, en même temps, l’acte de naissance du Bordeaux moderne et l’un des plus beaux ensembles architecturaux du XVIIIe siècle. français.
D’un côté, l’hôtel des Fermes, premier bâtiment édifié, de l’autre, l’hôtel de la Bourse du commerce. Entre les deux un pavillon central. Le tout décoré de mascarons et de frontons dûs à Verbeck, Van Der Woort, Vernet et Francin.

Fondue, hélas, en 1792, la statue de Louis XV (de Lemoyne), a été remplacée, en 1869, par la fontaine des Trois Grâces (Gumery d’après Visconti) dont on dit qu’elles représenteraient l’impératrice Eugénie, la reine d’Angleterre Victoria et celle d’Espagne Isabelle II. Ce qui est certain c’est que la nudité de ces gracieuses nymphes royales a offusqué la prude bourgeoisie du Second Empire.

Inauguré le 9 septembre 1749, le palais de la Bourse succède ainsi à la vieille Bourse des marchands, mais les travaux continuent avec la peinture des plafonds de la salle d’audience (1752) qui disparaîtront dans l’incendie provoqué par le bombardement aérien de 1940 ; la décoration du grand escalier et la mise en place, en 1773, des portes en fer forgé, chef d’oeuvre du maîtreserrurier Dumaine ; les boiseries de Cabirol (1784). La cour de la Bourse étant à ciel ouvert, Bonfin la couvre d’une chape de bois. Napoléon 1er et l’impératrice Joséphine inaugureront ce nouveau hail le 2 août 1808, mais, en 1865, Charles Burguet monte une charpente en fonte de fer entièrement vitrée qui remplace la lanterne primitive et donne un bel éclairage sans altérer la pureté des lignes de l’ensemble. Enfin, le même architecte aménagera la salle d’audience du Tribunal de commerce dans un style très « second Empire ».

L’histoire de Bordeaux
Le grand théatre place de la Comédie