Pollenca, un site à Majorque bien préservé

Publié le : 16 juillet 20194 mins de lecture

À 53 km au N.-E. de palma de majorque et env. 20 km au N.-E. de Liuch.
Fêtes. En août : la plus célèbre a lieu le 2 et 3 août et commémore la victoire de Joan Mas Ferragut (1520-1607) sur le pirate dragut, au service de barberousse. En janvier : la fête du pi de Sant Antoni (mât de cocagne), le 17 janvier, et celle de la Saint-Sébastien avec danses médiévales, le 20 janvier, méritent aussi le déplacement. À Pâques : la fête du Devallament (descente de Croix) du vendredi saint est la plus impressionnante de toutes.
Du haut des contreforts du Puig Tomir (1103 m), troisième sommet de l’île, vous découvrez un superbe panorama sur la baie de pollenca et la presqu’île de formentor. Traversez ensuite le Vail d’en March, petit éden de verdure, après la sauvagerie des paysages précédents.

À l’entrée de pollenca, sur le côté de la route, vous remarquerez un vieux pont romain, le seul du genre à majorque. Blottie sur les contreforts de la sierra tramuntana, entre le Puig de pollenca et celui du Calvaire, cette petite ville à la forte personnalité a attiré de nombreux artistes et intellectuels, anglo-saxons en majorité. Le poète de langue catalane, Miquel Costa i Liobera, y naît en 1854. Ce riche ecclésiastique acquit l’ensemble de la presqu’île de formentor, qui fut fragmentée par sa famille après sa mort en 1922.

De nombreux ordres religieux se succèdent à pollenca au fil des siècles : d’abord les templiers jusqu’en 1312, puis les dominicains au XVIe siècle, enfin les jésuites au XVIIe siècle. En 1522, les pollencins participent activement aux révoltes de la bourgeoisie (germanies) contre le pouvoir royal. La cité n’a pas gardé beaucoup de traces de son passé médiéval, n’ayant pu échapper aux attaques des pirates. L’actuel plan de la ville date seulement de 1552 et la plupart de ses constructions des XVIIe et XVIIIe sicles. comment deux femmes de la ville tuèrent trois pirates qui voulaient piller leurs maisons. Au XIXe siècle, le Port de Sóller connut un grand essor commercial qui dura jusqu’en 1936, époque à laquelle on installa une base navale. Actuellement, toute la baie est devenue une station balnéaire très importante.

Plan de l’article

Promenade dans la vieille ville

Vous pouvez commencer par la plaça major, très animée le dimanche matin, jour du marché. Faites un tour dans les ruelles tortueuses aux belles maisons en pierre ocre ornées de petites fenêtres aux appuis moulurés. Plusieurs galeries d’art contemporain témoignent du dynamisme de la vie culturelle. Vous remarquerez aussi des ateliers d’artisanat où l’on produit des céramiques, des meubles et des tissus de qualité.

Vous pouvez ensuite voir l’église paroissiale de Nuestra Señora de los Angeles, qui domine la plaça major. De style néoclassique avec une ornementation baroque, elle fut créée par les templiers, mais entièrement reconstruite au xviii s. Juste au-dessus, la plaça Almoina abrite la fontaine du Coq (font del gall) qui date du xix’ s. L’ancien couvent de Santo Domingo (fin xvi s.) accueille chaque été le festival de musique de pollenca.

Dans les dépendances du couvent, le petit musée municipal abrite quelques beaux exemples d’art religieux majorquin et d’art contemporain, ainsi qu’une section ethnographique. Dans la ville aussi se trouve le fameux Oratoire du Calvaire à façade néoclassique, auquel on arrive par le «CamI de les Creus» ou par des escaliers de 365 marches, encadrés par une double file de cyprès. On dominera un beau panorama depuis l’oratoire.

Nous vous recommandons : La célèbre crique sa Calobra a Majorque

Palma de Majorque
La célèbre crique sa Calobra a Majorque

Plan du site